L’instinct

Stael à dit: « pour moi l’instinct est de perfection inconsciente et mes tableaux vivent d’imperfections consciente. »
On a l’intuition de quelque chose de parfait, une émotion créatrice, un grand désir. On sait que l’on est sur le chemin, dans l’imperfection créatrice, ça commence à vibrer, et un tableau n’est jamais termine. Bonnard, même dans un musée a modifié son tableau.
La peinture contemporaine de De Stael est une aventure dans la fulgurence. Dans les marines que je fais, je pars au hasard et quand ça ne fonctionne pas, je retourne le tableau et je trouve un chemin.

Cette entrée a été publiée dans expositions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.